Exposer le corps de la femme pour vendre

Les publicités sont partout ! Sur Internet, dans la rue, dans les transports en commun… Sur grand nombre de ces affiches, on voit des femmes. Pour des vêtements ou des produits cosmétiques ça peut se comprendre mais pour des biscuits ou de la lessive, quel est le lien ? Une publicité a pour but d’inciter un public à acheter un produit, mais quel le rôle joue le corps de la femme dans tout cela ?

Dessin fait par Silvestre Emma

Durant les années 1950, la femme était déjà très présente dans les publicités : on utilisait le cliché de la ménagère parfaite avec son mari et ses deux enfants car ce modèle illustrait la « famille parfaite ». Aujourd’hui et depuis des années déjà, on utilise le corps de la femme comme un « objet » afin que les consommateurs, notamment masculins, portent leur regard sur le produit, soient séduits par le corps de la femme et choisissent donc cet article grâce à la photo plus que grâce au produit en lui-même. Bien souvent le produit n’a donc rien à voir avec la femme, ce n’est qu’une simple stratégie. D’autre part, même quand la publicité concerne un produit destiné à la gent féminine, le corps de la femme est souvent hypersexualisé et exagérément mis en avant.  De plus, les modèles féminins utilisés dans ces publicités ne sont bien évidemment pas représentatifs de la taille et de la corpulence de la majorité des femmes et ne prennent pas non plus en compte la diversité de ces corps. Les femmes que l’on voit dans les pubs correspondent aux canons de beauté d’une époque et, à la moindre imperfection, sont retouchées. Pas de femme handicapée, grosse, petite ou poilue : on est bien trop loin de ce que la société considère comme attirant ou séduisant !

Nous ne faisons pas vraiment attention aux images auxquelles nous sommes exposés quotidiennement, et pourtant, inconsciemment ou consciemment, cela nous influence énormément. Alors même si les mentalités évoluent et que l’on voit de plus en plus de mannequins « grandes tailles » (généralement de 42 à 46, est-ce vraiment grande taille sachant qu’une étude de 2016 réalisée par Clickndress a montré que les Françaises faisaient majoritairement du 38,40 et 42 ?), il est grand temps que les publicités se diversifient. Alors la prochaine fois que vous voyez une publicité, posez-vous les bonnes questions : voulez vous vraiment acheter ce produit ou sont-ce les images qui vous ont séduit ?

Zazie Hattemer

Laisser un commentaire